Le portage salarial permet-il d’être bien payé ?

le-portage-salarial-permet-il-d-etre-bien-paye

Être salarié ou indépendant ne garantit plus autant la sécurité de l’emploi. C’est donc le souci de bénéficier d’un emploi stable et sans risque qui a conduit à l’avènement du portage salarial. Il s’agit en effet d’une forme d’emploi qui a séduit aussi bien les salariés que les indépendants. On se demande encore aujourd’hui pourquoi le portage salarial a autant de succès. C’est notamment en raison des nombreux avantages sociaux et surtout financiers qu’il peut présenter pour chaque type de travailleur.

Le taux journalier moyen comme base

Le portage salarial crée une relation de collaboration entre la société de portage et le professionnel indépendant. Ce dernier est libre de fixer son lieu de travail, ses horaires ainsi que le volume des missions pris en charge. Cependant, il ne fixe pas lui-même le tarif des prestations. Le portage salarial se réalisant dans des cas de missions complexes à haute valeur ajoutée, il fonctionne sur la base du taux journalier moyen.

Ce taux correspond en effet à un montant en euro indiquant la valeur équivalente à votre travail durant une journée. C’est en effet la base de calcul utilisée pour réaliser les devis. Plus il est élevé, plus il permet au salarié porté d’atteindre rapidement ses objectifs financiers. Vous pourriez par exemple réaliser une simulation de portage salarial pour en savoir plus et connaître ainsi votre revenu dit « restitué ».

Le taux journalier est d’ailleurs l’élément utilisé par la majorité des indépendants pour bien se positionner sur le marché. Cependant, il est nécessaire de bien l’évaluer. Trop élevé, il peut dissuader les potentiels clients. Trop bas, il peut également faire douter de la qualité des prestations.

 

salarial-portage

Le portage : une optimisation salariale et fiscale

L’optimisation du revenu est un avantage indéniable du portage salarial. L’activité du salarié porté génère en réalité un certain nombre de frais déductibles facturables ou non aux clients. Ils peuvent être déduits de son chiffre d’affaires de sorte qu’il perçoive le bénéfice brut généré par son activité. De plus, certaines sociétés de portage peuvent proposer de prendre en charge la TVA imposable. Sur le plan fiscal, l’impôt sur le revenu est calculé sur la base du salaire net imposable après un abattement de 10 % pour frais professionnels.

L’optimisation fiscale et salariale est aussi possible grâce aux immobilisations. Elles désignent en effet des biens d’une valeur supérieure à 500 euros utilisés pour les besoins de l’activité. Ils ne sont donc pas imputés au chiffre d’affaires sous forme de charges et sont amortis annuellement.

La facture des biens immobilisés est toutefois dressée au nom de la société de portage. Cette dernière procédera au remboursement en déduisant du compte d’activité la valeur de l’appareil en retenant 5 % de traitement. De plus, elle rembourse à la fin de la période d’amortissement la TVA afférente à l’immobilisation. Selon la société de portage, d’autres services d’immobilisation financière peuvent aussi s’ajouter notamment : un plan épargne entreprise et un CESU préfinancé. Inutile dans ce cas de débourser des frais liés aux services d’un expert-comptable.

La possibilité de prise en charge de vos frais grâce au portage

Contrairement à l’auto-entrepreneur, le portage salarial offre la possibilité d’être remboursé sur ses frais professionnels. En effet, en étant auto-entrepreneur, ce dernier prend en charge lui-même les frais professionnels.

Dans le cadre du portage salarial, on distingue deux types de frais : les frais professionnels de mission et les frais professionnels de fonctionnement. Ils peuvent être remboursés selon trois conditions. Ils doivent avoir un lien direct avec l’activité professionnelle. Sa date d’engagement doit correspondre à une journée travaillée. Le montant remboursé sur un mois ne doit pas dépasser 30 % du chiffre d’affaires hors taxe.

Les frais professionnels de mission

Lorsque les remboursements proviennent de la clientèle, on parle de frais professionnels de mission. En général, ils sont pris en compte au moment de la signature du contrat commercial entre la société de portage salariale et le client. Ils portent généralement sur le déplacement ou l’hébergement du salarié porté. Toutefois, ils peuvent aussi porter sur n’importe quel type de frais discuté à la signature du contrat.

Par ailleurs, il n’existe pas de limite quant au montant à fixer pour les frais de mission. Ils peuvent être intégralement remboursés sans que la société de portage ne perçoive aucune commission.

Les frais professionnels de fonctionnement

Les frais professionnels de fonctionnement sont pris en charge par la société de portage. C’est généralement le cas où le client refuse de faire figurer certains frais. Vous avez alors la faculté de les faire figurer en frais professionnels non refacturables. Ils doivent être cependant directement liés à votre activité professionnelle. Ils portent généralement sur :

  • les notes de frais,
  • les indemnités forfaitaires,
  • les frais kilométriques,
  • les frais de repas,
  • les frais de grands déplacements.

Il faut également préciser qu’ils ne sont pas soumis aux cotisations sociales. La TVA déductible des frais professionnels vous est tout autant remboursée par la société de portage. Tout ceci représente un avantage considérable, car il vous permettra d’augmenter votre revenu net de façon exponentielle.

Moins de temps à consacrer à la gestion administrative

Le portage salarial vous libère de la gestion administrative. En principe, il est difficile pour le salarié porté avec ses journées chargées, de s’intéresser à la gestion administrative. Le principe est de vous libérer des contraintes administratives pour vous faire gagner du temps et de l’argent.

Vous avez donc 100 % de votre temps à consacrer au développement de vos activités, pendant que la société de portage salarial prend en charge la gestion administrative. Il n’est pas exclu qu’elle souscrive une garantie financière afin de supporter une partie de la rémunération du salarié en cas de défaillance de l’entreprise cliente.

Les autres avantages dont bénéficie un salarié porté

Beaucoup d’autres avantages s’attachent au statut de salarié porté. C’est le cas notamment de la facilité à trouver des missions. En effet, étant donné que le salarié porté est déchargé de la gestion administrative, il a le temps nécessaire pour gérer encore plus de missions. Cela n’est pas difficile à faire en portage salarial, car il les choisit librement. Il a aussi la faculté de négocier ses honoraires et ses modalités d’intervention avec la clientèle.

Le portage salarial offre au salarié tous les avantages d’un entrepreneur indépendant. Il est flexible, il travaille à n’importe quel endroit et ne rend compte à aucun supérieur hiérarchique.

L’accès à des formations

Le portage salarial vous donne non seulement la possibilité de vous occuper de votre activité, mais aussi de vous perfectionner dans votre domaine. Selon la société avec laquelle vous êtes en relation, cette dernière peut vous proposer aussi plusieurs modules de formation. L’idée est de vous permettre de vous surpasser que vous soyez débutant ou confirmé. Ces formations peuvent être relatives :

  • au lancement de votre activité,
  • à votre démarche commerciale,
  • au management de transition.

L’intégration d’un réseau d’experts

Être un salarié en portage, c’est aussi l’occasion pour vous d’étendre votre réseau. C’est en effet l’alternative parfaite pour vous mettre en relation avec des professionnels aux profils diversifiés. Ce sera donc l’occasion de faire des rencontres, d’échanger et de faire des collaborations avantageuses.

Vous développez donc votre réseau et vous construisez des relations solides et utiles pour une meilleure collaboration dans des projets futurs. Par ailleurs, il est possible que vous vous proposiez en temps qu’apporteur d’affaires pour le réseau. La société de portage dispose généralement d’un système de commission. C’est donc un moyen supplémentaire pour le salarié porté d’optimiser ses revenus grâce aux commissions qu’il pourrait toucher.

Noter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.