En quoi consiste le Growth Marketing ?

Arriver à vendre ses produits et surtout se constituer un bon portefeuille clients nécessite la mise en place d’une bonne stratégie marketing. Si les techniques aujourd’hui abondent, certaines demeurent tout de même plus modernes que d’autres. C’est le cas notamment du growth marketing qui suscite d’ailleurs un intérêt croissant. Avant de vous lancer dans la pratique d’une telle stratégie, vous devez d’abord savoir en quoi elle consiste.

Comment fonctionne le Growth Marketing ?

Le growth marketing a pour objectif principal d’examiner l’ensemble du cycle d’achat et d’étudier les comportements des clients. La finalité est de pouvoir convertir et fidéliser au maximum la clientèle. C’est donc une technique relativement innovante en ce sens qu’elle se base sur des pratiques traditionnelles auxquelles elle joint de nouvelles techniques. Si vous ne vous y retrouvez pas, vous pouvez consulter une agence de growth marketing compétente. Dans le cadre des nouvelles techniques, le growth marketing permet de collecter des renseignements pour améliorer sa stratégie marketing. Elle use ainsi d’astuces innovantes telles que :

  • la création d’un blog inbound centré sur la rédaction de contenus,
  • des campagnes d’automation,
  • l’optimisation des contenus pour le référencement naturel,
  • des publications sur les réseaux sociaux.

Le recours à cette stratégie marketing s’est avéré nécessaire en raison de l’évolution des comportements des clients. L’époque où il fallait regarder la télévision ou consulter la presse écrite pour faire des achats est révolue. Les consommateurs priorisent aujourd’hui les canaux numériques pour procéder à un achat. Le growth marketing est assimilable à l’inbound marketing qui tend à attirer les prospects, les engager et les convertir en de fidèles clients.

agence de growth marketing

Quels sont les enjeux du Growth Marketing ?

Ce qui rend le growth marketing encore plus intéressant est lié à l’aspect sur lequel il travaille. Il est vrai que toute entreprise est désireuse de faire du profit et surtout d’accroître ses revenus. L’objectif du growth marketing se situe précisément dans ce cadre.

Taux de fidélisation des clients

En premier lieu, il permet d’augmenter progressivement le taux de fidélisation des clients. Plus le taux de fidélisation est élevé, plus votre chiffre d’affaires augmente. Les stratégies favorisant une augmentation du taux de fidélisation portent notamment sur :

  • la campagne d’email marketing,
  • le programme de récompenses,
  • le système d’enquête.

À toutes ces techniques, il faut fixer un objectif spécifique, mesurable, réalisable et opportun. Un objectif parmi tant d’autres est d’augmenter le taux de rétention des clients à 5 % en douze mois.

La satisfaction des clients

Le growth marketing participe également à la satisfaction des clients. Toutefois, il est important de faire une grande différence entre la fidélisation et la satisfaction. Avec la fidélisation, l’entreprise se cantonne beaucoup plus à quantifier le nombre de clients qui passent régulièrement des commandes.

Quant à la satisfaction, elle est axée sur la quantité de clients satisfaits par ses services ou produits. Se concentrer sur la satisfaction est beaucoup plus rentable pour l’entreprise. Il n’est cependant pas exclu qu’elle puisse tenir compte des deux paramètres. Elle pourra d’ailleurs le faire par le biais de campagnes d’enquête.

La notoriété de la marque

Opter pour une stratégie telle que le growth marketing, c’est aussi opter pour la préservation de l’image de votre entreprise. Tout commence par la mise en place de toutes les stratégies pour faire passer vos potentiels clients par l’entonnoir d’achat.

Vous pouvez vous servir de stratégies telles que :

  • le marketing des réseaux sociaux,
  • le marketing d’influence,
  • l’infographie.

Le growth marketing vous permettra ensuite de vous inscrire dans la mémoire de vos utilisateurs.

Les revenus de l’entreprise

L’un des aspects les plus importants dans le développement d’une entreprise est lié à ses revenus. La meilleure méthode pour arriver à accroître ses revenus est de procéder à une optimisation de ses tarifications. L’entreprise doit également cibler, grâce au growth Marketing, les clients qui auront un impact sur la valeur financière de l’entreprise.

Les différentes étapes du Growth Marketing

Pour mettre efficacement en pratique le growth marketing, vous devez vous servir d’une matrice. C’est la matrice AARRR qui se définit comme tel : acquisition, activation, rétention, recommandation, revenus.

Acquisition

Ici, on retrouve tous les canaux permettant d’attirer des prospects sur votre site et de les convertir en clients. On distingue plusieurs types de canaux d’acquisition dont quelques-uns sont : SEA, SEO, relation presse, publicité, partenariat, réseaux sociaux, affiliation. Peu importe, ceux que vous choisirez, vous devez pouvoir les classer en tenant compte de quatre critères :

  • le coût d’acquisition par canal,
  • le temps d’exécution par canal,
  • le volume d’acquisition délivrable par canal,
  • le taux de conversion de chaque canal.

L’idéal est de vous intéresser au canal le plus performant.

Activation

Il s’agit ici de déterminer le taux d’activation. Pour ce faire, il faut commencer par définir un indicateur d’activation qui indique quand des prospects sont intéressés par votre offre. Un intérêt pour votre offre peut se traduire de différentes manières, telles que par l’abonnement à votre newsletter, par un achat ou la signature d’un contrat. Votre rôle à cette étape est de mettre tout en œuvre pour que le premier achat de l’utilisateur soit une expérience marquante. Concrètement, il doit pouvoir comprendre qu’il peut tirer des bénéfices du produit qu’il a acheté.

Rétention

La rétention en growth marketing est le gage d’une croissance pérenne de votre entreprise. La rétention vous permet d’avoir la confirmation que votre stratégie marketing porte ses fruits. En d’autres mots, un taux de rétention bas n’est pas bon signe, car il dénote qu’il existe une faille dans votre organisation marketing. Cela signifie tout simplement que la majorité de vos clients ne reviennent pas après avoir acheté votre produit.

Dans ce cas, il est nécessaire d’étudier à nouveau votre produit, la qualité des services ainsi que les différents canaux dont vous faites usage. Certains outils peuvent vous permettre également d’analyser dans le temps le comportement de vos prospects. Ce sera alors un très bon moyen de rectifier le tir afin d’éviter le pire.

Recommandation

La recommandation suppose que vos produits sont recommandés par vos clients à des prospects, ce qui joue en votre faveur, car votre portefeuille clients augmente. Il s’agira dans ce cas, d’inciter les clients à vous recommander.

Et pour cela, il faut que ces derniers y gagnent quelque chose. Il peut s’agir par exemple d’une offre de parrainage. Le marketing d’influence porte aussi bien ses fruits dans ce cas. Vous pourriez calculer votre taux de recommandation en vous servant du coefficient viral.

Revenu

Chaque étape de la stratégie growth marketing permet d’aboutir à une finalité : celle d’augmenter les revenus de l’entreprise. Or, l’augmentation de ce revenu dépend de vos clients. D’abord, il tient compte de ce que rapporte un client à l’entreprise au cours de sa durée de vie. Ensuite, il dépend aussi du coût d’acquisition, qui réduit ne fera qu’augmenter votre marge. Pour finir, vous devriez aussi penser à augmenter vos tarifs pour accroître vos revenus.

Quelles différences entre Growth Marketing et Growth Hacking ?

Si le growth marketing et le growth hacking utilisent une matrice commune, il faut garder à l’esprit que ces stratégies diffèrent sur certains points. La différence se situe dans les stratégies employées, mais aussi dans la durée du retour sur investissement.

Le growth hacking, quant à lui, utilise des techniques peu conventionnelles pour activer rapidement la croissance d’une entreprise. L’entreprise va, dans ce cas, se servir de méthodes comme la récupération de données sur des sites privés. Le growth hacker va aussi créer de faux profils pour attirer davantage de prospects. Ce dernier est beaucoup plus porté sur toute technique ou stratégie lui permettant d’accroître ses revenus dans un temps relativement court.

Toutefois, la stratégie de growth marketing se déroule sur le long terme. Elle utilise des méthodes acceptées de tous et surtout, légales pour une croissance progressive.

5/5 - (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.